Balise euroéenne des chemins de Compostelleadresse facebook: Vers Compostelle CONCURRENCE ENTRE RÉGIONS ET ENTRE CHEMINS SUR LE CAMINO FRANCÉS

PLAN DU SITE | Bienvenue | Motivations | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques | Pèlerinage et humour | Vidéos pour découvrir | Chansons de Compostelle | Les patronages de saint Jacques | Que penser de la marche | Conseils pratiques | La credencial | Adresses et liens | GENEALOGIE | RANDONNÉE | Nous contacter

 

 

  

QUAND DES ASSOCIATIONS JACQUAIRES D’ESPAGNE SE PLAIGNENT DE LA CONCURRENCE QUE LEUR FONT LA GALICE ET LES AUTRES CHEMINS…

par Pierre Swalus
pierre.swalus@verscompostelle.be

L’article « Alerta en el Camino de Santiago francés tras perder la mitad de sus peregrinos en diez años » (1)  publié le 19/08/2022 par Jorge Francés (sic) sur le site « El Confidencial » a retenu mon attention et suscité aussi quelques questionnements.

Tout d’abord le titre de l’article est une contre vérité : il n’est pas exact que le camino Francés ait perdu la moitié de ses pèlerins en dix ans. Le nombre de pèlerins sur le camino Francés est passé de 2009 à 2019, de 113.001 à 189.837 (2) et a donc augmenté de près de 68 % en dix ans, mais en % du nombre total des pèlerins recensés, il est passé de 77,46% à 54,65 % et perd donc une partie de sa prééminence au profit des autres chemins.

Et c’est bien de cela entre autres que se plaint l’auteur. Mais pas seulement lui. Il relaie les plaintes exprimées notamment par le président de l’ « Asociación de Amigos del Camino de Palencia » Angel Luis BARREDA.

Ils  regrettent que les autorités de la Junte de Castille et Léon n’aient pas marqué plus d’intérêt par le passé pour la promotion du camino dans la région, contrairement,  à ce qu’a fait la Junte de Galice qui, elle, a pu profiter du Camino de Santiago en tant que ressource économique puissante,

Ceci d’autant plus qu’une étude récente (3) a montré qu’un pèlerin rapporte 2,3 fois plus qu’un touriste aux communautés locales !

Et maintenant qu’une décision a été prise par le nouveau ministre de la culture de Castille et Léon de chercher à donner une nouvelle impulsion au pèlerinage, les associations jacquaires attendent toujours d’être consultées.

Le président de l’ « Asociación de Amigos del Camino de Palencia » estime aussi que les autres routes acceptées comme officielles par les autorités de Galice, sans concertation suffisante  ni étude de leur réel caractère historique, augmentent la population pèlerine en Galice au détriment du camino Francés dans son ensemble.

Le président de l’ « Asociación de Amigos del Camino de León » Anselmo REGUERA ainsi que José Ignacio GUTIÉRREZ , représentant du camino Francés  au sein de la « Federación Española des Asociaciones de Amigos del Camino de Santiago » estiment tous deux que la perte de pèlerins en Castille et Léon est aussi due  au fait que la Junte de Galice et l’archevêché de Saint-Jacques de Compostelle mettent l’accent sur les cent derniers kilomètres et entraînent ainsi l’afflux de marcheurs qui sont plus randonneurs que pèlerins (4). Il regrette l’augmentation de ces pèlerinages minimalistes et la décroissance des pèlerinages sur un chemin complet.

Enfin, ils pensent que les auberges publiques vont devoir se transformer en suivant l’exemple des auberges privées qui suite au covid ont réduit le nombre de lits par dortoir et ont offert ainsi plus d’intimité aux pèlerins.

Que penser de ces diverses prises de positions de responsables d’associations jacquaires ?

Il me semble que les motivations des intervenants sont pour le moins ambigües.

L’esprit de chapelle est prédominant. Toute la réflexion tourne autour de la défense de leur propre territoire. Les aspects économiques de la perte de la « clientèle » sont premiers dans les plaintes exprimées. Il est plus question du manque à gagner local que d’une réelle réflexion sur le sens du pèlerinage et sur son évolution.

La seule mesure concrète évoquée est de mieux s’adapter aux exigences nouvelles de plus de confort des pèlerins !

Plutôt affligeant !

+++++++++++++

(1) FRANCÉS Jorge, Alerta en el Camino de Santiago francés tras perder la mitad de sus peregrinos en diez años, en ligne sur le site « El Confidencial» : Alerta en el Camino de Santiago francés tras perder la mitad de sus peregrinos en diez años (elconfidencial.com), publié le 19/08/2022, consulté le 20/08/2022

(2) OFICINA DE ACOGIDA AL PEREGRINO, Statistiques, en ligne sur le site de l’OFICINA : https://oficinadelperegrino.com/en/statistics/

(3) MÉNDEZ Diana Fernández, FERNÁNDEZ Melchior Fernández & GARCIA Dolorez Riveiro, Impacto socioeconomico del Camino de santiago a nivel local : la percepciónde los residentes,  en ligne DOI : https://doi.org/10.6018/turismo.474001

(4) Il est vrai que la publicité pour ces départs à ±100 km de Compostelle est très présente : encore le 20/08/2022, l’ « Association Belge des Amis de Saint-Jacques de Compostelle » partageait sur sa page Facebook une publicité pour le départ de Sarria ! ; Association Belge des Amis de Saint-Jacques de Compostelle | Facebook

Mis en ligne le 23/08/2022