Balise euroéenne des chemins de Compostelleadresse facebook: Vers CompostelleL’ÉVOLUTION DE LA RÉPARTITION DES MOTIVATIONS ET DES ÂGES DE LA POPULATION PÈLERINE DE COMPOSTELLE, DE 1989 À 2019

PLAN DU SITE | Bienvenue | Motivations | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques | Pèlerinage et humour | Vidéos pour découvrir | Chansons de Compostelle | Les patronages de saint Jacques | Que penser de la marche | Conseils pratiques | La credencial | Adresses et liens | GENEALOGIE | RANDONNÉE | Nous contacter

 

 

  

L’ÉVOLUTION DE LA RÉPARTITION DES MOTIVATIONS ET DES ÂGES DE LA POPULATION PÈLERINE DE COMPOSTELLE, DE 1989 À 2019 (1)

par Pierre SWALUS
pierre.swalus@verscompostelle.be

Dans deux articles précédents nous avions mis en évidence d’une part que les pèlerinages de moins de 150 km augmentaient en nombre au fil des années pour atteindre 52 % du total (2) et d’autre part que le pourcentage des pèlerinages de plus 1.800 km diminuait très fortement au cours de la même période (3) , ces deux phénomènes entraînant très vraisemblablement une longueur moyenne du pèlerinage allant en décroissant.

Ces évolutions ne pourraient-elles pas provenir d’une modification progressive de la population pèlerine ?

Pour répondre à cette question nous allons étudier l‘évolution de cette population au point de vue motivation et âge.La "Compostela"

Nous nous sommes basés pour ce faire sur les statistiques publiées par l’Office des pèlerins à Compostelle pour les années 2004 à 2019 (4)  et sur celles de l’Association Française des Pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle pour les années plus anciennes, pour lesquelles l’office ne publie plus les statistiques (5).

Motivations pour entreprendre le pèlerinage.

Une remarque préliminaire s’impose.

La « Compostela » n’est donnée qu’à certaines conditions. En plus de la condition de distance parcourue, existe également une condition de motivation. Si sur la Compostela, il est écrit que vous avez fait le pèlerinage « Pietatis Causa » (traduit sur le site par : with Christian sentiment ; avec un sens chrétien ») , les conditions d’attribution telles que formulées actuellement sont plus larges : elle vous est attribuée si vous faites «  le pèlerinage pour des raisons religieuses ou spirituelles, ou du moins avec une attitude de recherche »(6).

Il existe donc une certaine ambigüité dans la formulation des conditions d’attribution.

La Compostela étant pour beaucoup de pèlerins et pèlerines un élément important du pèlerinage arrivant en couronnement de celui-ci, on peut s’attendre à ce que les motivations exprimées ne ferment pas la porte à son attribution et qu’en conséquence les réponses au questionnaire concernant les motivations soient dans une mesure certaine biaisées en privilégiant l’aspect religieux par rapport aux motivations plus profanes.

Les motivations exprimées doivent donc être interprétées avec prudence.

Le graphique suivant montre la répartition des motivations au fil des années 1989 à 2019.

Motivations des pèlerins de 1989 à 2019

A l’examen de ce graphique, on ne peut que constater un manque total de continuité dans les motivations « religieuse » et « religieuse et autres ».

Trois types de répartition des motivations peuvent être distingués :

·       L’année 1989 avec une très forte prédominance des motivations religieuses (85 %)

·       Les années 1990 à 2003 présentant une croissance progressive des motifs religieux (de 50 % à 70 % s’accompagnant d’une décroissance des motivations « religieuse et autres » ‘(de 44 % à 23 %)

·       Les années 2005 à 2019 présentant toujours la motivation « religieuse et autres » en premier, suivie de la motivation « religieuse » et ce avec des fluctuations sans tendance nette.

Il est très difficile de tirer à partir de ces données disparates des conclusions quant à une évolution des motivations impliquant le religieux au cours du temps. Cette disparité s’explique probablement par des changements dans la formulation ou dans la catégorisation des motivations de type « religieuse », « religieuse et autres » ou encore « spirituelle »…

La seule conclusion possible est qu’au fil de ces années on peut constater une tendance à la hausse des motivations non religieuses (les seules qui ne soient pas sujettes à caution). Celles-ci restent toutefois très minoritaires (de 3 % à 11 %).

Les tranches d’âges de la population pèlerine.

répartition des âges des pèlerins de 1989 à 2019

Ce graphique nous montre de nets changements dans la répartition des âges ; ainsi :

·       le nombre des 30 ans et moins diminue assez fortement de 1989 à 2011, passant de 63,2% à 28,4 %, pour ensuite continuer à diminuer légèrement pour atteindre 26,7 % de la population totale ;

·       le nombre des 30 à 60 ans augmente au cours des mêmes années passant 32,9 % à 57,7 % pour ensuite diminuer très légèrement

·       les plus de 60 ans, augmentent de manière très régulière passant de 3,6 % à 18,7 %

On peut donc conclure que la population pèlerine telle qu’elle est recensée à l’office de Compostelle augmente en âge au fil des années.

Différentes explications peuvent être avancées sans toutefois pouvoir être vérifiées :

·       une première explication pourrait être le vieillissement de la population dans les pays occidentaux : après le boum démographique des années 60 , est venu une diminution du nombre de naissances entraînant ce vieillissement ; l’évolution de la population pèlerine pourrait donc être le reflet de l’évolution de la population générale ;

·       une autre explication pourrait être la déchristianisation qui touche plus fortement les jeunes que les plus âgés et qui les touche aussi de manière différente. Ainsi selon GENIN Yves chez les plus âgés, il s’agit plus d’une «décatholisation » que d’une déchristianisation tandis que chez les plus jeunes il ne s’agit pas d’hostilité ou de rejet mais bien d’une forme d’imperméabilité (7) et comme le dit Olivier ROY, ils sont surtout indifférents et ignorants. Il s’agit plus chez eux d’une progression de l’inculture religieuse (8).  

Synthèse et conclusion.

Ayant constaté une évolution au cours des années de la distance parcourue lors du pèlerinage vers Compostelle, nous formulions l’hypothèse d’une modification progressive dans la constitution de la population pèlerine.

Cette hypothèse est confirmée tant pour la motivation que pour l’âge des pèlerins et pèlerines :

·       Bien que la répartition des motivations fournie par l’Office de Compostelle souffre manifestement de changements méthodologiques dans la catégorisation, les motivations « non religieuse » (les seules non ambigües) augmentent entre 1989 et 2019.

·       La répartition des âges se modifie au fil des années exprimant un vieillissement de la population pèlerine.

·       Deux hypothèses peuvent être avancées pour expliquer ces modifications dans la population pèlerine : d’une part le vieillissement de la population générale en occident et d’autre part l’importance décroissante de la religion affectant toutes les couches de la population mais plus particulièrement et de manière différente les plus jeunes.

Ces modifications dans la constitution de la population pèlerine, peuvent elles expliquer les raccourcissements constatés dans la longueur des pèlerinages ?

La présente étude ne permet pas de répondre à cette question.

++++++++++++++++++++++

(1) Les années saintes n’ont pas été reprises dans l’étude parce qu’elles modifient fortement la composition de la population pèlerine.

(2) SWALUS Pierre, Étude du pourcentage des pèlerin.es arrivé.es à Compostelle en ayant parcouru moins de 150 km au cours des années 2004 à 2019, en ligne sur le site « Vers Compostelle » de l’auteur : https://verscompostelle.be/2004-2019-moins-de-150km.htm

(3) SWALUS Pierre, L’évolution du nombre de pèlerin.es arrivé.es à Compostelle en ayant parcouru 1.800 km ou plus de 2005 à 2018, en ligne sur le site « Vers Compostelle » de l’auteur : https://verscompostelle.be/2005-2018-plus-de-1800km.htm

 (4) OFICINA DE ACOGIDA AL PEREGRINO, Statistiques , en ligne sur le site de l’OFICINA : https://oficinadelperegrino.com/en/statistics/

(5) ASSOCIATION FRANÇAISE DES PÈLERINS DE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE (AFPSJC) : Le chemin de Saint-Jacques. Statistiques , en ligne sur le site l’association : https://ultreia.pagesperso-orange.fr/stats.htm  

(6) http://oficinadelperegrino.com/

(7) GENIN Yves , Déchristianisation? Non, "décatholisation"!, en ligne sur le site de la LIBRE BELGIQUE : https://www.lalibre.be/debats/,  consulté le 09/11/2021

(8) ROY Olivier, résumé de  L’étude choc qui montre à quel point le christianisme est en voie de disparition chez les jeunes Européens, 27/03/2018, en ligne sur le le site de ATLANTICO : ,  https://www.atlantico.fr/article/, consulté le 09/11/2021

Mis en ligne le 18/11/2021