Balise euroéenne des chemins de Compostelleadresse facebook: Vers Compostelle "UN ESPRIT PLURALISTE… "        VOUS AVEZ DIT " PLURALISTE " ?

PLAN DU SITE | Bienvenue | Motivations | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques | Pèlerinage et humour | Vidéos pour découvrir | Chansons de Compostelle | Les patronages de saint Jacques | Que penser de la marche | Conseils pratiques | La credencial | Adresses et liens | GENEALOGIE | RANDONNÉE | Nous contacter

 

 

  

…DANS UN ESPRIT PLURALISTE… »        VOUS AVEZ DIT « PLURALISTE » ?

par Pierre SWALUS
pierre.swalus@verscompostelle.be

Notre association se définit comme « pluraliste »  Cela nous est encore rappelé en 3ème de couverture du Pecten.

Oui,…mais la lecture du dernier Pecten (n°143, mars 2022) ne va pas sans relativiser très fortement cette affirmation, pour ne pas dire sans la contredire sérieusement.

 

Relevons quelques exemples :

Le mot du président (pp.4-5) serait parfait s’il ne se concluait pas par « Que l’Esprit Saint, l’Esprit du ressuscité stimule vos esprit et vos cœurs pour souffler sur les braises de compassion et l’humanité de nos sociétés »

Notre ancien président (pp. 33-35) dans sa présentation de Jean-Louis Lieutenant en tant que Grand pèlerin y va de ses commentaires « Marcheur de Saint-Jacques, le pèlerin devient à ses heures philosophe, voire théologien tant il est seul face à lui-même. Que faire sinon marcher, penser, réfléchir, méditer et pour l’authentique pèlerin, prier bien plus grand que soi. » .

Que comprendre de ceci si ce n’est que l’incroyant ne peut être un véritable pèlerin…

Plus loin dans son texte, le pluralisme est affirmé et respecté « Écoute du Tout Autre enfin : du Seigneur pour les chrétiens, de l’Immanence de l’univers ou du Supramental pour les autres ».

Mais plus loin encore, dans l’article « Année Sainte - Pèlerin de toujours »(pp.50-52), le même auteur y revient abondamment :  « Le pèlerin est toujours …/…un simple humain en relation avec les autres et ce Dieu qui réside au plus profond de lui-même » et plus loin « le vrai but du pèlerinage, c’est le cœur du pèlerin qui devient ainsi un véritable sanctuaire de la présence à soi aux autres et à Dieu …/… un véritable pèlerinage vécu au mieux…/… invite à une découverte ou à une redécouverte de ce Dieu souvent enfoui au plus profond de son tréfonds… » et le texte continue sur le même thème encore une bonne demi page

 

Et le pluralisme dans ces exemples ?

 

Disons d’abord qu’il est normal qu’un pèlerin exprime sa foi et ses croyances lorsqu’il parle du pèlerinage, particulièrement lorsqu’il parle de son propre pèlerinage. Que sa conception du pèlerinage en général  inclue nécessairement la croyance en Dieu et exclut de ce fait le non croyant est tot à fait acceptable : chacun à droit à exprimer ses convictions.

Mais lorsqu’il s’agit de responsables ou de personnalités éminentes de l’association s’exprimant non pas en leur nom propre mais de manière générale, le pluralisme proclamé de l’association demande plus d’ouverture et des formulations plus nuancées et moins excluantes. Il n’est pas difficile d’utiliser des phrases comme « pour le chrétien, le pèlerinage est…/… et pour le non croyant…/… ».

Une conscience pluraliste à mettre en œuvre.

 

le 18/03/2022