Balise euroéenne des chemins de Compostelleadresse facebook: Vers CompostelleL’ARTICLE « LA COMPOSTELA… REMISE EN QUESTION » A SUSCITÉ
DE NOMBREUSES RÉACTIONS

PLAN DU SITE | Bienvenue | Motivations | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques | Pèlerinage et humour | Vidéos pour découvrir | Chansons de Compostelle | Les patronages de saint Jacques | Que penser de la marche | Conseils pratiques | La credencial | Adresses et liens | GENEALOGIE | RANDONNÉE | Nous contacter

 

 

 

 

L’ARTICLE « LA COMPOSTELA… REMISE EN QUESTION » A SUSCITÉ DE NOMBREUSES RÉACTIONS

par Pierre SWALUS
pierre.swalus@verscompostelle.be

 

L’article portant sur la Compostela (1), sur son sens actuel, son utilité, ses effets pervers et sa remise en question a entraîné de très nombreuses réactions de nos lecteurs.

Ceci témoigne, à tout le moins, que remettre en cause la Compostela ne laisse pas le monde jacquaire indifférent.

L’article en question avait été envoyé d’une part, à mes correspondants jacquaires, simples pèlerin.es ou responsables et dirigeants d’Associations jacquaires avec lesquels j’avais déjà eu des échanges et d’autre part l‘article avait été mis sur ma page Vers Compostelle (2) sur Facebook et partagé ensuite dans de nombreux groupes en rapport avec le pèlerinage à Compostelle.

Au total 139 personnes ont réagi d’une façon ou d’une autre. Le tableau suivant montre comment ces personnes et comment leurs réactions se répartissent.

Origine et répartition des réactions 

Origine des réactions Nb de réactions
139
Nb de lecteurs potentiels Nb de lecteurs effectifs Nb de réactions en % du Nb de lecteurs
Correspondants 8 240 240 3,33 %
FaceBook 131 des milliers 1195 (3) 11 %

Comparés aux nombre de réactions sur Facebook (11%), le nombre de réactions de mes correspondants jacquaires est proportionnellement faible. Il est possible qu’un certain nombre d’entre eux n’aient pas lu l’article ou encore que certains n’aient pas souhaité m’exprimer leur désaccord…

Types et répartition des réactions

 

Origine des réactions

Nb de réactions Émoticônes et partages Commentaires
Correspondants 8 s.o. 8
Facebook 131 84 57
10 sont dans les deux catégories
Total 139 84 65

Sur Facebook , les réactions des lecteurs ou lectrices sont de deux ordres : par des émoticônes et partages sur leur propre page ou sur une autre d’une part, et par des commentaires écrits d’autre part. Certain.es s’expriment en utilisant les deux moyens.

Pour mes correspondant.es, les réactions sont bien sûr uniquement sous forme de commentaires. 

Les émoticônes et partages et leur commentaire

 

  J'aime J'adore Solidaire Wouah Triste Grrr Partage TOTAL
Nombre 58 3 2 3 4 8 6 84
Nb de commentaires 6 0 0 1 0 3 0 10

 

58 lecteurs et lectrices aiment l’article, ce qui signifie au moins qu’ils acceptent une réflexion à son sujet mais seulement 6 précisent leur opinion en développant souvent plusieurs idées : «  une question de choix personnel », « à chacun son chemin », « chacun est libre de la demander ou pas » , « une tradition importante », « qui distingue les pèlerin.e.s des turigrinos », « mais trop facile à obtenir avec seulement 100 km », « moins importante que la credencial qui elle est une mémoire du chemin ». Une lectrice exprime « une certaine déception face à la froideur de l’accueil ».

11 avis (les j’adore, les solidaire et les partage) peuvent être considérés, malgré l’absence de tout commentaire, comme adhérant complètement à le remise en question de la Compostela.

L’unique Wouah qui normalement exprime l’étonnement, provient d’une future pèlerine qui dans son commentaire dit « que même si la Compostela concrétise matériellement l’arrivée à Compostelle, elle n‘est pas l’essentiel et qu’elle espère bien ne pas se tromper sur l’essentiel »

Les 12 avis restants (triste et Grr) expriment sans conteste un désaccord avec la remise en question de la Compostela. Les 3 commentaires qui accompagnent ces avis me dénient complètement le droit de remettre en question cette institution qui a le sens que chacun lui donne et que seule l’église peut remettre en question. « de quoi vous mêlez vous, chers gérants d’estrades (4), vous n’avez rien de plus constructif à proposer ! »

Que conclure de l’analyse de ces avis donnés par émoticônes et partages ?

·       Il semble que l’on puisse dire que la majorité des avis exprimés vont dans le sens d’une ouverture face à la problématique abordée dans l’article.

·       Qu’une minorité n’accepte aucune remise en question et dénie même le droit de l’évoquer.

·       Qu’une autre minorité adhère totalement à cette remise en question.

Les 55 réactions non accompagnées d’émoticônes.

L’analyse des textes des lecteurs et lectrices a permis de dégager un certain nombre d’opinions, d’idées ou de thèmes différents que nous avons pu regrouper dans 8 catégories  de commentaires.  

43 personnes expriment une seule idée, 11 en expriment 2 et une en émet 3. Au total 68 commentaires ont été formulés

Le tableau suivant présente la répartition de ces commentaires.

 

55 personnes réagissent par un ou plusieurs commentaires classés en 8 catégories
au total 68 commentaires
  R.Q S.I I.R CR INT IMP ACSC DES
Remette en question la Compostela : R.Q 5 0 0 0 0 0 0 0
La trouve sans importance : S.I 0 7 0 1 1 0 0 0
Lui trouve une importance relative : I.R 0 0 7 0 1 0 0 0
Exprime une certaine critique : CR 0 1 0 6 2 1 0 0
Trouve la réflexion intéressante : INT 0 1 1 2 11 2 1 0
Trouve la Compostela importante : IMP 0 0 0 1 2 17 2 0
A chacun son choix : ACSC 0 0 0 0 1 2 9 3
Désaccord avec la remise en question : DES 0 0 0 0 0 0 3 6

 

Ce tableau peut être lu horizontalement ou verticalement. Il présente sur fond vert le nombre total de personnes ayant exprimé cette opinion et en fond jaune le nombre d’autres commentaires exprimés par certaines de ces personnes.

Dans cette présentation, les catégories de commentaires ont été mises dans un ordre autant que possible progressif allant du rejet total de la Compostela au refus d’une quelconque remise en question, donc du moins attaché à la Compostela au plus attaché.

Les avis multiples donnés par une personne ne sont repris que lorsqu’ils apportent une information supplémentaire, ceci afin d’éviter l’effet redondant : ainsi les personnes qui « remettent la compostelle  en question» ont nécessairement un avis critique sur celle-ci mais cet avis n’est pas comptabilisé  dans la catégorie « exprime une certaine critique ». De même les personnes qui « n’acceptent pas une remise en question de la Compostelle» y sont nécessairement attachés et l’expriment toujours mais ne sont pas reprises dans cette seconde catégorie.

Analyse des commentaires

Dans l’analyse des différentes catégories de commentaires, une certaine redondance est inévitable étant donné que certaines personnes expriment plusieurs avis et que leurs commentaires peuvent donc se retrouver dans deux catégories.

5 personnes remettent de manière nette la Compostela en question parce c’est une hypocrisie (allusion aux critères d’attribution) ou parce qu’elle participe au busines du pèlerinage.

7 personnes trouvent que la Compostela n’a pas d’importance et n’ont pas été la chercher, parce que « oublié », ou parce que rien à « foutre de ce papier », la credencial étant plus importante car elle rappelle le vécu, parce que « el camino es obra de dios, la compostella es obra de hombre », parce que les marcheurs des 100 derniers km faussent tout.

7 personnes y accordent une importance relative parce que ce n’est pas l’essentiel, parce que cela n’a un sens que la première fois, parce c’est un bon souvenir mais que la credencial est plus importante car celle-ci raconte une histoire.

7 expriment une certaine critique en rapport avec la Compostela notamment l’accueil assez bureaucratique, ou son attribution à des randonneurs ou à des marcheurs des 100 derniers km, ou encore  son aspect folklorique. A noter qu’exprimer une critique n’exclut pas nécessairement un attachement à la Compostela.

11 lecteurs ou lectrices trouvent l’article intéressant, il suscite la réflexion et notamment sur son propre ressenti face à la problématique évoquée. Il est à noter que c’est dans cette rubrique que se trouve la plus grande diversité de second avis exprimé.

17 personnes attachent de l’importance à la Compostela : elle est de première importance pour certain.es, elle est un signe d’appartenance à la communauté du chemin, une récompense même si elle n’est pas le but, « elle est la petite madeleine de Proust ». 5 personnes expriment que c’est leur propre choix mais que chacun est libre de la chercher ou non : « à chacun son chemin ».

9 personnes trouvent que le choix appartient à chacun d’aller la chercher ou non, de l’apprécier ou non, Parmi celles-ci certaines y sont personnellement attachées et d’autres n’acceptent pas une remise en question.

6 personnes n’acceptent pas de remise en question de la Compostela . « Pourquoi vouloir tout remettre en question » ; « pourquoi tout décortiquer », la Compostela est un symbole, elle fait partie du patrimoine, elle est une institution ecclésiale et chacun est libre d’aller la chercher ou non, les traditions ne sont pas négociables.

Synthèse, discussion et conclusions.

139 personnes ont réagi à l’article « La Compostela… Remise en question »

84 de celles-ci sur Facebook par émoticônes ou partages et 10 de ces personnes ont explicité leur choix dans un commentaire

55 correspondant.es ont exprimé leur opinion par un ou plusieurs commentaires

De l’analyse tant des réactions sur Facebook que des commentaires des correspondant.es , il ressort :

  • ·Que les avis sont très diversifiés  allant de l’accord complet avec une remise en question de la Compostela au refus total de toute remise en question

  • ·Que les avis extrêmes sont minoritaires

  •  Que les commentaires attachant une grande importance à la Compostela ou refusant toute remise en cause sont légèrement moins nombreux que ceux qui ont un regard critique ou qui relativisent son importance ou encore n’y accordent aucune importance ou même la rejettent.(5)

Dire que ces résultats reflètent l’opinion des pèlerins et pèlerines en général est bien sûr hasardeux. Les  personnes ayant réagi à l’article ne constituent pas un échantillon tiré au hasard de la population des pèlerins et pèlerines ; elles ont réagi spontanément parce qu’elles se sentaient concernées par le sujet.

C’est pourquoi aussi leurs opinions sont importantes et méritent considération.

 

-----------------

(1) SWALUS Pierre, La « Compostela »… Remise en question, En ligne sur de site Vers Compostelle de l’auteur : http://verscompostelle.be/la-compostela-remise-en-question.htm

(2) https://www.facebook.com/VersCompostelle

(3) 1195 est le nombre de fois que la page web a été téléchargée dans les 3 jours ayant suivi le partage sur Facebook

(4) « gérant d’estrade » : expression  québecoise désignant un spectateur d’un match  qui restant dans les estrades, croit qu’il ferait mieux que les joueurs ou les entraineurs.

(5) cette légère différence n'est pas significative du point de vue statistique.

-----------------

 Mis en ligne le 12/02/2021