Balise euroéenne des chemins de Compostelleadresse facebook: Vers CompostelleL’IMPACT DU COVID-19 SUR LE NOMBRE DE COMPOSTELAS DISTRIBUÉES EN 2020

PLAN DU SITE | Bienvenue | Motivations | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques | Pèlerinage et humour | Vidéos pour découvrir | Chansons de Compostelle | Les patronages de saint Jacques | Que penser de la marche | Conseils pratiques | La credencial | Adresses et liens | GENEALOGIE | RANDONNÉE | Nous contacter

 

 

 

L’IMPACT DU COVID-19 SUR LE NOMBRE DE COMPOSTELAS DISTRIBUÉES EN 2020

par Pierre SWALUS
pierre.swalus@verscompostelle.be

 

L’impact du covid-19 sur le pèlerinage est très important et le nombre de compostelas distribuées en 2020 le montre à l’évidence : 53.905 en 2020 contre 347.585 en 2019 (1) soit à peine 15,5 % du nombre de l’année précédente.

Le graphique de la fréquentation mois par mois va apporter un éclairage supplémentaire.

 

(2)

 

Ce graphique nous montre différentes choses :

  • C’est au mois de mars que le covid ralentit la fréquentation  sur les chemins pour l’amener pratiquement à zéro lors de la période du confinement le plus strict.

  • Pour les mois de janvier et février, le nombre de compostelas délivrées est de 5.075 contre 3.770 pour la même période en 2019 . Le nombre est donc en nette hausse par rapport à l’année précédente ; ce qui correspond à l’évolution des statistiques depuis plus de 30 ans (3).

  •  Le nombre de pèlerines pour l'ensemble de l'année est inférieur au nombre de pèlerins : 23.830 contre 30.075. Ceci va à l’encontre de l’évolution constante qui montrait que le nombre de pèlerines avait non seulement rattrapé le nombre de pèlerins, mais l’avait même dépassé depuis 2018.      

.
Le graphique suivant illustrant la répartition des compostelas distribuées en 2019 le montre clairement.

On peut remarquer sur ce graphique de 2019, que les femmes au total légèrement plus nombreuses que les hommes (177.803 contre 169.782) le sont par leur présence plus importante au cours des meilleures saisons de l'année compensant ainsi leur infériorité numérique pendant l’hiver.

Si le nombre moins élevé de femmes au cours des premiers mois de 2020 peut être considéré comme habituelle,. leur infériorité numérique au cours des mois suivants va à l’encontre de la tendance attendue.

Peut-être les femmes ont-elles été un peu plus prudentes, plus attentives aux recommandations des autorités sanitaires et aux conseils de maintes associations jacquaires déconseillant à leurs membres de prendre le chemin, et oserais-je le dire (au risque de me faire honnir par certains) un peu plus responsables que les hommes… 

Quoiqu’il en soit, la chute du nombre de compostelas distribuées signifie que très nombreux sont ceux qui ont renoncés  à se mettre en chemin cette année et attendent probablement avec impatience le moment où les conditions sanitaires seront redevenues normales ou du moins suffisamment sûres pour pouvoir se mettre en route.

Si on peut estimer à ce jour (janvier 2021) ce nombre de pèlerin.e.s en attente à environs 300.000, il s’ajoute au nombre de ceux qui normalement se seraient mis en route cette année sainte 2021. Plus tard sera le retour à des conditions plus normales, plus important sera ce nombre.

La prolongation de l’année sainte jusque fin 2022 pourra peut-être atténuer quelque peu cet effet boule de neige.

Qui vivra, verra…

---------------------------------------------------

(1) OFICINA DE ACOGIDA AL PEREGRINO, Statistics, En ligne sur le site https://oficinadelperegrino.com/en/statistics/ consulté le 19/01/2021

(2) Ce graphique ainsi que le suivant proviennent de la même source mais ont été légèrement retravaillés dans leur présentation

(3) SWALUS  Pierre, Le nombre de pèlerin.e.s à Compostelle au cours de l’année sainte de 2021 dépassera largement le demi million, En ligne sur le site Vers Compostelle de l’auteur : http://verscompostelle.be/nombre-de-pelerins-en-2021.htm

mis en ligne le 20/01/2021